Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'André Boyer
  • Le blog d'André Boyer
  • : Commenter les événements de l'actualité, tirer les leçons de l'histoire. Ne pas cesser de philosopher. Relater les expériences de ma vie.
  • Contact

andreboyer

Recherche

Pages

Catégories

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 15:02
2015: RUPTURE ET CONTINUITÉ

LE PIANISTE SELON ALAIN CHAYER

PhiloEn ce jour de l’an 2015, vous prenez comme d’habitude de bonnes résolutions que, non seulement vous ne tiendrez pas, mais que vous aurez oublié avant le 15 de ce mois

 

C’est que vous êtes esclave de la rupture artificielle du temps. Il vous a fallu à toute force fêter la fin de l’année passée (ouf, elle est enfin terminée, cette année pendant laquelle vous avez eu tant de problèmes) et célébrer la nouvelle en espérant qu’elle vous apporte joie, amour, bonheur, prospérité, réussite et que sais-je encore ?

Vous avez dû rivaliser pour sortir du banal « Bonne Année » ou « Meilleurs Vœux » pour inventer des formules originales, mais pas trop, personnalisées, mais pas trop, balançant péniblement entre le laconisme et la logorrhée verbale. Heureusement, grâce à Internet, l’horrible coutume qui obligeait à envoyer, de toutes forces avant le 31 janvier, cinquante ou cent cartes à tous ceux qui vous en avaient envoyé une a quasiment disparu !

Horrible, car vous n’aviez rien à dire, à part des banalités. C’est pourquoi l’habitude d’envoyer des sms en masse dés minuit une, le premier de l’an a aussi tendance à diminuer fortement.

 

Alors, en ce jour de l’an 2015, je vais vous révéler un secret : rien ne va changer demain, ni après demain, ni dans l’année qui vient, et c’est tant mieux. Ce sera comme l’année 2014. Vous allez vieillir tout au long de l’année 2015, et si vous arrivez au bout, ce sera encore le cas en 2016 et ainsi de suite jusqu’à votre mort.

« En fait », comme on écrit quand on ne sait pas trop quoi écrire, au cours de l’année 2015, vous allez voir déferler toutes sortes de problèmes et aussi de succès, comme pendant l’année 2014.

Rien ne va changer et ce serait dommage que vous croyez le contraire. Car cela signifie que vous vous prenez pour une feuille morte emportée par le vent, un vent qui soufflera comme par hasard dans la bonne direction l’année qui vient.

Enfin, c’est ce que vous espérez.

Je vous conseille de ne rien espérer du tout, car vous l’avez compris, je veux vous mettre en garde contre l’esprit de rupture et vous encourager au contraire à la continuité, celle de l’effort.

L’effort vers où ? Pour aller là où vous voulez aller. Et bien, continuez à vous en approcher, des pauses sans doute, mais pas de rupture dans l’effort. 

Ne me dites pas que, justement, vous ne savez pas où vous voulez aller.  Si c’est le cas, cela signifie que vous avez peur, non pas de l’avenir, mais des efforts futurs à fournir. Pas de rupture, contentez vous d’ouvrir progressivement les yeux, à votre rythme.

Mais il est bien possible que vous ne sachiez pas comment l’atteindre, votre objectif. Là encore, pas de rupture, ce n’est pas le moment de changer sans arrêt de cap, mais d’être continu dans l’effort. Car votre manque de vision va vous précipiter contre les murs et à force de chocs, vous allez finir par trouver, de manière erratique, la voie qui vous est ouverte. 

En résumé, à bas la rupture, vive la continuité.

Par conséquent, en ce début 2015, comme je ne vois pas de rupture dans la continuité, mais de la continuité dans la rupture, je vous souhaite une bonne, que dis-je, une excellente, une extraordinaire année 2015 !`

 

C’est ainsi que je parviens à rester dans la continuité de la banalité, de l’artificiel et du surfait, mais tout de même dans la continuité. Tout est bien qui continue bien…

Partager cet article

Repost 0
Published by André Boyer - dans PHILOSOPHIE
commenter cet article

commentaires

Michel 02/01/2015 16:39

Chaque génération, sans doute, se croit vouée à
refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle
ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus
grande. Elle consiste à empêcher que le monde
ne se défasse. (A. Camus - Discours de Suède)

Boyer 02/01/2015 18:29

Excellent rappel et sacré tâche. Nous avons donc un projet permanent: ne pas disparaitre!
Amicalement,

POUZET 02/01/2015 11:55

Rien ne va changer. Le blog d' André Boyer , son originalité , sa diversité et sa pertinence seront au rendez-vous 2015, pour maintenir nos neurones en forme.
Alors "bonne année à tous"

Boyer 02/01/2015 18:28

Ca c'est gentil, je vais en faire un engagement à garder à mon blog un niveau de qualité qui soit à la hauteur de mes lecteurs,
Amicalement

grenier-loustalot 01/01/2015 20:11

le message est clair pour 2015 je pense qu il ne faut jamais regarder en arrière, aller en avant ,ne pas se retourner, est je pense une sage parole ,mais peut on effacer d 'un trait de crayon ou d un clic une pensée un désir inavoué,un travail inachevé en 2014 ,non d ou la continuité dans l effort est nécessaire et profiter au maximun de l instant, de demain de la vie me semble une sage parole pour 2015 et ....

Boyer 02/01/2015 18:26

Regarder en arrière, je ne sais pas, regarder en avant sûrement, mais aller de rupture et d'oubli à un nouveau départ (tous les ans) est illusoire.
Amicalement