Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'André Boyer
  • Le blog d'André Boyer
  • : Commenter les événements de l'actualité, tirer les leçons de l'histoire. Ne pas cesser de philosopher. Relater les expériences de ma vie.
  • Contact

andreboyer

Recherche

Pages

Catégories

25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 00:48
LE CANADA DANS LES BRAS DE TRUDEAU

DÉCONTRACTÉ, ENJÔLEUR, PREMIER MINISTRE

Trudeau est de retour, enfin pas Pierre Elliot, décédé en 2000, mais Justin, 43 ans, son fils aîné. Il a remporté lundi 19 octobre dernier les élections fédérales canadiennes, son Parti libéral obtenant 184 sièges sur les 338 que comptera le prochain Parlement Canadien.

 

Les conservateurs, au pouvoir depuis dix ans sous la direction de Stephen Harper, formeront pour leur part l'opposition officielle avec 99 députés. Ils conservent le cœur de leur électorat dans l’Ouest et le Centre du Canada. Le NPD, social-démocrate, qui avait obtenu le statut d’opposition officielle à l'élection précédente, le perd cette fois ci puisqu’il n'a que 44 députés.

Le Bloc québécois a pour sa part fait élire 10 députés, et le Parti vert a conservé l'unique siège qu'il détenait, celui de sa chef Elizabeth May.

Le résultat de ce vote s’explique sans aucun doute par l’usure politique de Stephen Harper et  à un moindre degré par celle du Parti Conservateur. Si le Premier Ministre avait su laisser sa place un an auparavant, le Parti Conservateur aurait sans doute obtenu plus de députés.

Le NPD avait un programme social-démocrate d’autant plus agressif que son leader, Thomas Mulcair n’a pas le sens des nuances. Il s’est prononcé nettement pour le port du niqab lors des cérémonies de citoyenneté canadienne, port qui a été ensuite autorisé par la Cour Fédérale alors qu’une large majorité de Canadiens, et encore plus de Québécois, y sont jusqu’ici opposés. Cette position a fait basculer les votes de la ville de Québec du NPD vers le Parti Conservateur et Justin Trudeau a pu tranquillement prendre la même position sur le niqab, tout en s’abritant derrière les déclarations tonitruantes de Thomas Mulcair.

Le Bloc Québécois, de centre-gauche n’obtient que 10 députés alors que le Québec a élu 40 députés libéraux sur les 78 qui le représentent à Ottawa.

Au cours des six élections fédérales de 1993 à 2011, le Bloc Québécois avait toujours remporté la majorité des sièges impartis au Québec. Mais en 2011, il s’est effondré avec seulement quatre sièges. Ce deuxième échec provoque une crise et une remise en question au sein des indépendantistes qu’il représente au niveau fédéral. Si 40% des Québécois soutiennent toujours l’indépendance du Québec, les objectifs et la stratégie des partis qui sont censés les représenter font l’objet d’intenses débats chez les militants.

Le résultat, c’est donc que les Canadiens des provinces de l’Est se sont raccrochés au sourire prometteur de Justin Trudeau. Jeune, déterminé (il y a trois ans, n’a t-il pas mis KO le sénateur conservateur Patrick Brazeau, donné pourtant favori, lors d'un combat de boxe à l'occasion d'un gala de bienfaisance?), Justin séduit la majorité molle des citoyens compassionnels car Il a un programme fait pour plaire, même à nos bobos.

Jugez-en :

Il promet de recourir au déficit budgétaire fédéral. Sur le coup, cela fera du bien et au bout d’un moment il faudra faire l’inverse.

Il rétablira le registre sur la possession d’armes à feu, supprimé par Stephan Harper. Cela ne mange pas de pain.

Il légalisera la possession de marijuana. Ça, il le fera et l’on verra les résultats après.

Il souhaite améliorer, vieille lune, les liens avec les Amérindiens.

Il défendra les Canadiens moyens contre les Canadiens riches. On verra.

Il ira à la conférence COP21, avec l’objectif de réduire le COau Canada. Excellente intention, difficile à mettre en pratique.

Il arrêtera ses « frappes aériennes » contre l’Etat Islamique. Parce qu’il y avait des frappes canadiennes ?

 

Bref, du vent pour amuser les gogos. Mais l’on ne sait pas encore si Justin gouvernera vraiment ou s’il deviendra rapidement l’un des plus mauvais premiers ministres du Canada. 

 

L'avenir le dira, mais, pour ma part, j’ai l’intuition qu’il sera rapidement détesté une fois le charme de son sourire évanoui, car le temps des dirigeants compassionnels me semble révolu, à observer les déconvenues du couple Merkel-Hollande.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by André Boyer - dans ACTUALITÉ
commenter cet article

commentaires